poussin


poussin

poussin [ pusɛ̃ ] n. m.
• 1389; pulcin « petit d'un oiseau » v. 1120; lat. pop. °pullicinus, bas lat. pullicenus, de pullus 1. poule
Jeune poulet (par ext. jeune oiseau) nouvellement sorti de l'œuf, encore couvert de duvet. « Une grosse poule gloussante promenait un bataillon de poussins, vêtus de duvet jaune, léger comme de la ouate » (Maupassant). Poussins qui piaillent, piaulent. Cuis. Poussin rôti. Appos. Jaune poussin. Une poule n'y retrouverait pas ses poussins.
Fam. T. d'affection Mon poussin.
Sport Jeune sportif âgé de moins de onze ans appartenant à la catégorie précédant celle des benjamins. L'équipe des poussins.
Arg. Élève de première année dans certaines écoles (Air, Aéronautique).

poussin nom masculin (bas latin pullicenus, du latin classique pullus, poulet) Jeune oiseau de l'espèce poule pendant les premières semaines suivant l'éclosion. Jeune oiseau de diverses espèces granivores. Dans le commerce des volailles, jeune oiseau de l'espèce poule abattu à un poids vif inférieur à 800 g. (Quand l'oiseau est de sexe mâle, il peut prendre le nom de coquelet.) Familier. Jeune enfant. Argot militaire. Élève de première année, à l'École de l'air. Jeune sportif qui appartient à la catégorie des moins de 11 ans. ● poussin (expressions) nom masculin (bas latin pullicenus, du latin classique pullus, poulet) Poussin d'un jour, poussin venant d'éclore et destiné à l'élevage des poulets de chair et des poules pondeuses.

poussin
(Nicolas) (1594 - 1665) peintre français. Son oeuvre obéit à l'idéal classique: les Bergers d'Arcadie (v. 1638), les Funérailles de Phocion (v. 1648).
————————
poussin
n. m.
d1./d Poulet qui vient d'éclore. Une poule et ses poussins.
|| Par ext. Oiseau nouvellement éclos. Les poussins de l'aigle, ou aiglons.
d2./d Fam. (Terme d'affection adressé à un enfant.) Alors, poussin?
|| SPORT Catégorie des enfants de moins de onze ans.

⇒POUSSIN, -INE, subst.
I.Subst. masc.
A. —1. Poulet nouvellement éclos dont le corps est couvert de duvet. Les regards de madame Lourmel trahissaient cette sorte d'inquiétude qu'on voit aux poules quand on attire un de leurs poussins en lui jetant des miettes de pain (A. FRANCE, Chat maigre, 1879, p.269). Yves crut qu'il avait perdu sa mère: des paroles d'elle l'éloignaient, —coups de bec que la poule donne au poussin grandi, obstiné à la suivre (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p.77). V. gloussant s.v. glousser ex. de Maupassant et confus ex. 3.
AVICULTURE. Poussin d'un jour. ,,Poussin né d'incubation artificielle et qui est commercialisé dès sa naissance`` (Agric. 1977). L'achat du poussin d'un jour est devenu une pratique courante et remplace de plus en plus la production des poussins à la ferme (Guide pratique de l'Élev. Avicole Fermier, Paris, Ministère de l'Agric., 1959, p.6). Le paysan est signataire d'un contrat aux clauses financières précises; il reçoit de jeunes porcelets ou des poussins de un jour à «transformer» en viande comestible dans un délai assigné, avec une nourriture fournie qui ne doit rien à sa terre, s'il en exploite une (WOLKOWITSCH, Élev., 1966, p.158). V. poussinière A 2 ex. de Guide pratique de l'Élev. Avicole Fermier.
P. métaph. Maman se souvient (...) de Minne toute petite (...) un poussin argenté qui ouvrait des yeux étonnants, des yeux sévères, tenaces (COLETTE, Ingénue libert., 1909, p.13). Effet de l'âge, sans doute, elle s'est mise à prendre sous sa protection tout un tas de petits poussins littéraires (LÉAUTAUD, Journal littér., 4, 1922, p.29).
2. P. méton.
a) ) ART CULIN. Viande de jeune poulet. Les volatiles, chapons, poussins en rôt ou en brouet, pigeons rôtis et cuits en pâté (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p.169).
) AVICULTURE, COMM. Poulet abattu dont le poids vif est inférieur ou égal à huit cents grammes (d'apr. R. LALLEMAND, R. PRUILHIÈRE, L'Apprenti cuisinier, 1983, p.56).
b) Jouet en forme de poussin. Un petit poussin en carton qui se tenait tout seul (ROY, Bonheur occas., 1945, p.436). Je l'ai vu [Picasso] triturer, en causant, un poussin d'ouate jaune qu'on achète au bazar. Lorsqu'il le remit sur la table, ce poussin était un poussin d'Hokousaï (COCTEAU, Poés. crit.I, 1959, p.104).
c) Couleur jaune du duvet du poussin. Les très beaux lainages (...). Coloris: Pourpre, Banane, Vert-Sapin, Poussin (Le Figaro, 22 nov. 1951, p.5, col. 7, 8).
B.P. ext. Oiseau nouvellement éclos dont le corps est nu ou seulement recouvert de duvet. Poussin de l'aigle. Le plumage de l'autruche adulte ressemble au duvet que l'on voit aux poussins des oiseaux volateurs (CUÉNOT, J. ROSTAND, Introd. génét., 1936, p.67). Le cas de l'oeuf des oiseaux est le plus typique à cet égard [développement direct sans stade larvaire]. Le poussin, à son éclosion, a déjà l'organisation de l'adulte (CAULLERY, Embryol., 1942, p.24).
Poussin d'eau. Synon. de grèbe. Grèbe castagneu (...) appelé aussi (...) Poussin d'eau (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p.88).
C.P. anal., arg. milit. Élève navigant de première année de l'École de l'air. (Dict. XXes.).
II.Subst. fém., région. (Suisse, Savoie, Dauphiné). Jeune poule, poulette. OEufs frais de poussines (Feuille d'Avis de la Béroche, 10 nov. 1978).
III.Subst. masc. ou fém.
A.Fam. [Terme affectif, souvent en appellatif, désignant une pers., gén. un enfant] Premier Enfant: Marraine, viens voir! dis, marraine, viens! Violaine: Quoi, mon poussin? (CLAUDEL, Violaine, 1892, I, p.497). Il me disait: «Viens poussine» (...) ce qui faisait bondir maman (VIALAR, Bon Dieu, 1953, p.67).
B. —Le plus souvent au plur., SPORTS. Ensemble des jeunes sportifs débutants, âgés, selon les disciplines, de sept à dix ans. Béziers n'est pas une petite ville dormante, Béziers fait jouer 500 gosses tous les ans dans les tournois de poussins de rugby à sept et en fait des champions (L'Express, 24 mai 1971, p.107, col. 1). La troisième édition de la corrida l'Est Républicain (...) Le programme: 14 h.: Poussinets (nés en 75 et après) 700 m 1 tour stade. 14 h 08: Poussinettes (nées en 75 et après) 700 m 1 tour stade. 14 h 16: Poussins (nés en 73-74) 1400 m 2 tours stade. 14 h 30: Poussines (nées en 73-74) 1400 m 2 tours stade (L'Est Républicain, 28 avr. 1984, p.28, col. 6).
REM. Poussinet, -ette, subst. a) Fam. [Terme d'affection, souvent en appellatif, désignant un enfant] Qu'est-ce qu'il a encore, mon poussinet, mon grand nigaud (N. SARRAUTE, Martereau, 1953, p.149). b) Le plus souv. au plur., sports. Ensemble des jeunes sportifs appartenant à la plus petite catégorie d'âge. Supra III B ex. de L'Est Républicain.
Prononc. et Orth.:[], fém. [-sin]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1re moit. XIIes. pulcin «petit d'un oiseau quelconque» (Psautier Cambridge, 83, 3 ds T.-L.); fin XIVes. poussin «petit du corbeau» (EUSTACHE DESCHAMPS, Autre Balade ds OEuvres, éd. Queux de St-Hilaire, IV, p.321); 2. ca 1195 pocins «poulet nouvellement éclos» (AMBROISE, Guerre sainte, 1249 ds T.-L.); 3. 1680 «petit enfant, terme affectif» (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. M. Monmerqué, t.6, p.347); 4. 1936 sports (L'Auto, 26 nov. ds PETIOT 1982); 5. 1939 «élève navigant de première année de l'École de l'Air» (ds ESN.). Du b. lat. «jeune poulet», devenu pullicinus «poussin», par changement de suff. (forme att. av. 885 ds NIERM., IIes. ds BLAISE Latin. Med. Aev.). Fréq. abs. littér.:129. Bbg. LENOBLE-PINSON (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, pp.260-261.

poussin [pusɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1265; pulcin « petit d'un oiseau », 1120; lat. pop. pullicinus, bas lat. pullicenus, de pullus. → Poule.
1 Jeune poulet, nouvellement sorti de l'œuf, encore couvert de duvet. || La poule et ses poussins. || Enfants qui s'ébattent (cit. 3) comme des poussins. || Poussins qui piaillent.Loc. fam. Un fouillis (cit. 1) où une poule ne retrouverait pas ses poussins.
0 Une grosse poule gloussante promenait un bataillon de poussins, vêtus de duvet jaune, léger comme de la ouate (…)
Maupassant, Clair de lune, « La reine Hortense ».
Jeune poulet consommé avant l'âge de 3 mois. || Poussin au four à l'alsacienne.
(1680, Mme de Sévigné). Vx. || La poule et les poussins : la mère et les jeunes enfants.
2 Zool. Jeune oiseau (par rapport aux adultes, aux parents). || Un poussin d'aigle, de pingouin.
3 (Êtres humains). a Fam. Terme d'affection (enfant). || Allons, il faut rentrer, mes poussins. Poussinet.
b Sports. Catégorie d'âge (9 ans) qui précède celle des benjamins.
c Élève de première année dans certaines écoles (Air, Aéronautique).
DÉR. Poussinet, poussinière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • POUSSIN (N.) — Par un curieux paradoxe, c’est avec l’œuvre de Nicolas Poussin, un peintre qui fit l’essentiel de sa carrière à Rome, que s’est incarnée la notion de classicisme dans la peinture française du XVIIe siècle. Très tôt recherchés par les amateurs… …   Encyclopédie Universelle

  • Poussin — ([pu sɛ̃], französisch für Küken) ist der Familienname folgender Personen: Charles Jean de La Vallée Poussin (1866–1962), belgischer Mathematiker Gaspard Poussin (1613–1675), italienischer Maler Gérald Poussin (* 1946), Schweizer Künstler Nicolas …   Deutsch Wikipedia

  • Poussin — (Париж,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 52 Rue Poussin, 16 й округ: Пасси …   Каталог отелей

  • Poussin —   [pu sɛ̃],    1) Gaspard, französischer Maler, Dughet, Gaspard.    2) Nicolas, französischer Maler, * Villers en Vexin (bei Les Andelys) 15. 6. 1594, ✝ Rom 19. 11. 1665; reiste 1624 über Venedig nach Rom, wo er nachhaltige Eindrücke von den… …   Universal-Lexikon

  • Poussin — (spr. Puffäng), 1) Nicolas, geb. 15. Juni 1594 zu Andelys in der Normandie, erster Maler des Königs von Frankreich. Er bildete sich zuerst in Paris, ging dann zu seiner weiteren Ausbildung 1624 nach Rom, wo er in Dürftigkeit lebte u. für… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Poussin — (spr. pußäng), 1) Nicolas, franz. Maler, geb. im Juni 1594 zu Villers bei Les Andelys in der Normandie, gest. 19. Nov. 1665 in Rom, war Schüler des Quintin Varin, bildete sich 1618–23 in Paris bei Ferdinand Elle und Georges Lallemand und ging… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Poussin — (spr. pußäng), Nicolas, franz. Maler, geb. Juni 1594 zu Villers bei Les Andelys (Normandie), gest. 19. Nov. 1665 zu Rom, Schöpfer der sog. heroischen Landschaft; Hauptbilder: Die Hirten Arkadiens (Paris), Elieser und Rebekka (ebd. [Tafel:… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Poussin — (Pussäng), Nicolas, einer der berühmtesten Historien und Landschaftsmaler, geb. 1594 zu Andelys in der Normandie, bildete sich in Paris u. Italien, arbeitete von 1640–43 im Louvre als Hofmaler Ludwigs XIII., kehrte aber, geärgert durch die steten …   Herders Conversations-Lexikon

  • Poussin — Poussin, Nicolas …   Enciclopedia Universal

  • Poussin — Sobriquet désignant sans doute le plus souvent un homme craintif. Répandu dans toute la France, mais surtout dans l Ouest (35, 61, 27) …   Noms de famille